La désolante Vang Vieng

Categories ASIE, Laos

Vang Vieng fut pendant plusieurs années le haut lieu du tubing, activité qui consiste à descendre le long de la rivière, posé dans une chambre à air de camion, en passant de bar en bar. Depuis quelques années les autorités ont fait un grand ménage, mais la ville ne s'étant développée qu'autour de ce type de loisirs et « grâce » à un tourisme aux exigences simplistes et porté sur la défonce ne présente aucun intérêt : restos, auberges et supermarchés pullulent et se ressemblent tous, les touristes viennent ici pour bouffer des burgers, picoler et fumer des joints (voire plus). 

Après notre coup de cœur pour « LP » (= Luang Prabang pour les intimes) et son charme incontestable, nous trouvons cette ville plus que déprimante ! Heureusement nous n'y restons que 2 nuits et notre bungalow au milieu d'un jardin avec hamacs et chats rehaussent un peu le niveau.

Le lendemain on loue des vélos pour aller découvrir les environs, sous un soleil de plomb et sur des chemins de terre défoncés. On se rend d'abord à un lagon isolé et donc moins touristique, effectivement il n'y a personne mais on comprend pourquoi : le site ressemble plus à une mare abandonnée qu'à un lagon. Demi tour donc pour se rendre au Blue Lagoon plus populaire, effectivement : c'est le QG des locaux et des touristes qui viennent y passer une journée « plage ». On s'y rafraîchit également avant de repartir à vélo, direction le mont Pha Ngeun qui offre un point de vue sur la campagne environnante. On n’est pas en avance (sur le soleil !) et on gravit en vitesse les 650m de dénivelé, on arrive au sommet juste à temps pour voir le soleil plonger derrière les montagnes karstiques.

On s'éternise un peu (trop) à discuter avec deux autres voyageuses, le soleil s’est couché et on redescend donc la montagne dans l’obscurité, encore plusieurs kilomètres à pédaler dans le noir total à la faible lueur de nos téléphones et ça y est nous voilà enfin rendues à notre auberge. Ouf, plus qu’une nuit dans cette ville sordide ! Demain retour à Luang Prabang, chez Papi & Mamie, pour profiter pendant encore 24h de la dolce vita laotienne… 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *