Douceur de vivre à Luang Prabang

Categories ASIE, Laos

Depuis Muang Khuaw nous prenons un petit bateau sur lequel on tient à dix en se serrant, pour descendre la rivière Nam Ou. Ce tranquille trajet de 5h entre collines verdoyantes et monts rocheux nous emmène jusqu’à la ville de Nong Khiaw où nous restons une journée profiter de notre petit bungalow enfoui dans un mignonet jardin et se reposer un peu dans cet agréable village, avant de prendre (encore !) un bus pour l’ancienne capitale royale du Laos.

Entourée de collines et de forêts, bordée d'un côté par le Mékong et de l'autre par la rivière Nam Khan, Luang Prabang a conservée (en partie grâce à l'Unesco) son patrimoine historique. Avec ses 33 temples ornés de dorures, ses villas indochinoises qui longent les berges et son héritage culinaire français, c'est de loin la ville la plus charmante de toute l'Asie du Sud-Est (oui rien que ça !).

On se trouve une petite auberge en plein centre ville, tenue par un couple de petits vieux trop mignons et cachée derrière la gargote tenue par leurs filles. Ici trois générations vivent sous le même toit et on assiste à la vie quotidienne. On se sent immédiatement comme chez nous, on a l’impression d’être chez Papi & Mamie, ça sent bon la lessive et la cuisine quand on rentre et en plus, ils parlent un peu français.

La ville est à taille humaine, on s'y balade donc à pieds, se perdant dans les jardins et courettes des temples, s'émerveillant devant chaque café aux décos cosy et aux vitrines alléchantes. ​Chaque soir nous arpentons le "night market" avec ses innombrables stand de street food, de textiles et d'artisanat, très touristique mais familial en même temps. Ici l'équilibre entre tourisme et vie des locaux est réussi, on n'est jamais sollicité mais toujours accueilli d'un grand sourire. On voudrait que le temps s'arrête, rester ici des semaines, tester toutes les terrasses de la ville​…un peu de slow attitude après des semaines de backpacking au pas de course, ça fait du bien !

​Le lendemain on se motive quand même pour se lever à 5h du mat' pour assister au Tak Bat. Tous les matins à l'aube, des centaines de moines drapés de leur robe orange-safran, parcourent les rues de la ville pour faire l'aumône (de nourriture). Encore endormies on traverse la ville pour se placer devant un temple, toutes les boutiques sont fermées mais les Luang Prabanais s'affairent à installer les tapis et tabourets le long des trottoirs et préparer leurs offrandes.
6h : les premiers gongs retentissent et surgissent des multiples wats de la ville les moines, silencieusement en file indienne, le visage impassible, pieds-nus, portant leur bol d'aumône sur l'épaule. Agenouillés les fidèles s'inclinent devant chaque moine et versent dans leur grand bol métallique du riz, parfois  ils offrent des fruits ou des biscuits. La vie des moines bouddhistes étant régie par les 227 règles du pāṭimokkha, dont l'une d'elle leur interdit de gagner de l'argent, ils ne peuvent compter pour se nourrir et se loger que de la générosité des dévots. Les moines ne se nourriront que de ces dons et demain une autre procession reprendra. Le jour se lève et les moines disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus, rejoignant leur temple pour méditer. La cérémonie est terminée, la ville s'éveille, les odeurs de café et de pain chaud nous chatouillent les narines…il est temps d'aller petit-déjeuner, avant de partir découvrir les plus belles cascades du Laos.​

A 30 km de la ville, se trouve le site enchanteur de Kuang Si avec ses cascades offrant un magnifique camaïeu de vert et de bleu cristallin. Les chutes d’eau se déversent sur plusieurs terrasses formant ainsi des piscines naturelles aux eaux turquoises et limpides invitant à la baignade…mais l’eau est très fraîche, on se contentera donc de se balader au milieu de cette jungle luxuriante et paisible. On emprunte le chemin boueux et raide pour admirer le panorama sur la vallée et on redescend contempler la plus impressionnante cascade d’où l'eau tombe d'une hauteur de 60 mètres. Nous avons passé une journée tout simplement formidable et pour la clôturer en beauté on se trouve un café cocooning où l’on déguste un latte et un cheese-cake.

Demain nous prenons la route pour Vang Vieng, mais c’est promis Luang Prabang on se reverra !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *