La romantique Hội An

Categories ASIE, Vietnam

Après le passage de la frontière Cambodge-Vietnam et 15h de bus (pour faire 500km), j'arrive enfin dans la charmante ville de Hội An.

Des canaux, des balades en barques, un célèbre pont, de la musique et des cafés à chaque coin de rue, du romantisme…Hội An me rappelle d'emblée la ville de Venise si l'on troque les chapeaux des gondoliers contre les chapeaux vietnamiens et le style vénitien-byzantin avec le style chinois-japonisant.

Située à l'époque sur les routes maritimes du commerce de la soie, l'architecture de la ville est marquée par les influences japonaises, vietnamiennes et chinoises. Ses pagodes, ses ponts, ses bâtiments anciens, en bois, colorés et décorés d'innombrables lampions, sont une invitation à flâner, tête en l'air dans les ruelles.

Malheureusement mes deux jours dans la ville la plus mignonne du Vietnam seront placés sous le signe de la pluie. D'ailleurs les pluies diluviennes que subit la région et le fait que la ville ne se trouve qu’à deux mètres au-dessus du niveau de la mer, menace sérieusement certains bâtiments.

Alors que faire à Hoi An quand il pleut ?
Comme dans de nombreuses villes en Asie, la principale animation est le marché ! C'est parti pour un tour des étals et je m'installe à l'un deux pour découvrir les spécialités vietnamiennes, salade de papaye verte et rose blanche (sorte de raviolis aux crevettes) sont cuisinés sous mes yeux et je déguste ces succulents plats au milieu du marché, tandis que d'autre touristes jette un œil dans mon assiette pour voir si le menu est appétissant à ce stand.

On peut également se faire faire sur mesure des vêtements et des chaussures, d'ailleurs je me fais régulièrement aborder dans la rue par des vietnamiennes me proposant de choisir un tissu, lui décrire la robe de mes rêves pour qu'elle me la confectionne dans la journée. Hum, se sera pour un prochain voyage car à l'heure d'aujourd'hui je ne compte pas ajouter un seul gramme de plus à mon sac !

Par ce temps, je n'ai pas tenté de prendre le vélo pour aller à la plage (que je verrais uniquement depuis le bus en partant), mais à quelques kilomètres du centre ville s'étend une magnifique plage de sable blanc donnant sur la mer de Chine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *