Tam Coc : la baie d’Halong terrestre

Categories ASIE, Vietnam

Après avoir traversé une grande partie de la côte vietnamienne (700km) j'arrive 13h de train plus tard à la gare de Ninh Binh. À peine sortie du wagon j'aperçois le seul visage occidental du quai : Virginie une amie de Paris. On s'était dit rendez-vous en Asie…mission accomplie ! Ca nous fait tout drôle ces retrouvailles à 9000km de chez nous et tellement de bien de retrouver quelqu’un de familier. On a le sourire jusqu’aux oreilles et 1000 choses à se dire mais on ne perd pas une seconde et on va négocier notre taxi pour quitter cette ville où il n’y a rien à faire et rejoindre notre auberge. 

Tam Coc est une petite bourgade paisible avec un embarcadère où des rameurs proposent des tours en barque sur la rivière… à la mode vietnamienne s’il vous plaît : ici on rame avec les pieds ! On passe l'après-midi au soleil à se raconter nos derniers mois de voyage en Australie pour l'une et clôture de la vie à Paris pour l'autre. Impossible de passer dans la région sans découvrir la spécialité culinaire du coin, on se trouve donc un petit resto local où déguster de la viande de chèvre grillée…délicieux !

Le lendemain matin nous partons en scooter rejoindre l'embarcadère de Ben Tuyen moins fréquenté que celui de Tam Coc et c'est parti pour 1h30 de balade enchanteresse : la barque glisse sur l'eau calme entre les fleurs de lotus, des pics karstiques se dressent de chaque côté et on passe par endroits dans des grottes. Et gare à la tête car si on ne se baisse pas on risque de se prendre une stalactite en pleine figure. 

L'après-midi on file en scooter vers le temple Hang Mua qui offre une belle vue panoramique sur les alentours…si on se donne la peine de gravir les 500 marches. Au sommet, la vue est magnifique, on crapahute dans les rochers karstiques pour prendre un peu plus de hauteur et on reste là un moment à admirer le soleil qui décline. Pas trop longtemps non plus car les reliefs karstiques sont tout sauf confortables pour s’asseoir ou même marcher.

4 thoughts on “Tam Coc : la baie d’Halong terrestre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *