Tasmanie : à la découverte de la côte Est

Categories Australie, OCEANIE

Après un mois de recherches infructueuses de travail sur Sydney, sous une météo capricieuse qui ne m'a pas permis de profiter de la ville, je décide de reprendre la route direction la Tasmanie. Hop un billet d'avion pour Hobart et me voilà dans la deuxième plus ancienne ville d'Australie (après Sydney). Capitale de la Tasmanie, c'est aussi la ville la plus méridionale du pays : je n'ai jamais été autant proche d'un pôle de ma vie !

Après avoir flâné une journée à Hobart et profité de son ambiance décontractée, je retrouve à l'auberge mes deux "travel mates" : Melanie une allemande et Xavier un québécois, rencontrés via Facebook. On s'accorde sur le programme du road-trip et comme on peut emprunter tentes et tapis de sol à l'auberge se sera camping…Youpiiiii ! On loue une voiture pour le lendemain et nous voilà partis pour l'aventure tasmanienne. Direction le Mont Wellington qui surplombe la ville du haut de ses 1271 mètres, malheureusement la brume persistante ne nous permettra pas d'avoir un aperçu idéal sur la baie.

On met le cap encore plus au Sud et nous voici, une traversée en ferry plus tard, sur la sauvage Bruny Island, avec ses magnifiques côtes et son fameux Neck Lookout – isthme étroit reliant les deux morceaux d'îles et d'où la vue est époustouflante.

Nous installons nos tentes sur un terrain de camping gratuit (très courant en Australie) et nous voilà rassemblés autour du feu, avec de la musique, quand soudain des visiteurs viennent nous en détourner : visite surprise de trois opossums qui viennent lécher nos gamelles. Pas de doute, la Tasmanie est la région idéale pour observer la vie sauvage ! La nuit est fraîche, je n'ai jamais eu aussi froid depuis Paris, j'empile les couches de vêtements et me glisse dans mon sac de couchage…test concluant : j'ai dormi comme un loir.

On repart à présent explorer la péninsule Tasman avec sa White Beach et une sympathique randonnée le long de Cape Huay d'où on peut apercevoir par moments les phoques émerger de l'eau. 

On poursuit notre route vers le Parc  National de Freycinet réputé pour ses eaux cristallines et plages de sable blanc. Pour en profiter on part en randonnée chargés de nos tentes et nécessaire pour deux jours…mauvaise idée, la pluie s'intensifie et on arrive complètement trempés à notre campement. Heureusement nos efforts seront récompensés par un magnifique coucher de soleil et le lendemain après une longue montée, par une belle vue sur la péninsule et Wineglass Bay, souvent citée comme l'une des 10 plus belles plages du monde !

On poursuit notre itinéraire vers St Helens et Bay of Fires d'où l'on profite d'une superbe vue sur la côte et les montagnes au loin. Le lendemain, promenade matinale dans la Baie des Feux et le pittoresque panorama de The Gardens, avec ses lichens orange vif, son eau turquoise et son sable blanc.

On traverse la campagne tasmanienne, avec ses pâturages et ses vergers. En chemin, on s'arrête pour aller voir les St Columba Falls enfouies dans une forêt tropicale, ce sont les plus hautes cascades de l'état avec ses 90m de chutes ! Puis on jette un œil à la plus grande exploitation de lavande de tout l'hémisphère sud, déjà récoltée puisque nous somme en automne, mais le tableau est toujours aussi joli !
On fait ensuite une halte dans l'un des nombreux vignobles de la région pour une dégustation de vin : quelques verres de Chardonnay, Riesling, Pinot et nous voici en jambe pour reprendre la longue route qui nous mènera au coeur montagneux de la Tasmanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *